Télétravail ou présentiel ? that is the question

L’évolution des modes de travail s’est accélérée dans les entreprises. Parfois de manière volontaire ou le plus souvent à marche forcée ces derniers mois sans d’autre choix pour les entreprises que de s’adapter à la crise sanitaire. Mais cette évolution, au bénéfice du télétravail, va-t-elle durer ?

  • Les trois quarts des salariés sont satisfaits de l’adaptation de l’organisation du travail par leur entreprise durant la crise sanitaire.
  • 77% des salariés souhaitent que les entreprises allient présentiel et télétravail.
  • Flexibilité (57%), autonomie (47%), confiance (40%) et responsabilisation (37%) : principaux bénéfices de l’alternance entre présentiel et télétravail.
  • Parallèlement, les Français craignent un déséquilibre entre vie professionnelle et personnelle (60%) ainsi qu’une diminution des échanges informels (60%).
  • Pour améliorer cette alternance, les Français préconisent la mise en place de rendez-vous réguliers (49%) ainsi qu’un meilleur équipement en matériel (45%)

4 salariés sur 5 souhaitent du télétravail !

77% des salariés souhaitent que les entreprises allient présentiel et télétravail. Cela nous confirme qu’il sera difficile pour une entreprise de revenir à son mode de travail pré-crise. En effet, les employés français se sont habitués aux avantages que procurent le télétravail et ils auraient du mal à comprendre un retour en arrière quand il est possible de s’adapter. 

Parallèlement à ce souhait, Les salariés Français voient certains risques qui peuvent survenir avec trop de télétravail. Il y a la crainte de voir un déséquilibre entre vie privée et vie professionnelle et une baisse du lien entre collègues. De plus ils craignent une augmentation des plages horaire de travail (40%) et la disparition de la frontière entre bureau et domicile. Dans une moindre mesure il y a la perte de motivations des collaborateurs (31%) et la perte de contrôle des managers (22%).

Le bon mix, l’enjeu pour les entreprises

Et chez les consultants indépendants ?

Chez Qwincy, 80% des missions intègrent la possibilité pour les consultants indépendants de télétravailler partiellement. Cela dépend bien sûr du profil, du type de mission et des attentes du client final, mais certaines missions, plutôt courtes, intègrent même du télé-travail à 100%.

Et vous, quel serait votre ratio bureau/télétravail idéal : 1/4, 2/3, 3/2 ou bien 4/1 ?

A propos de l'auteur

Responsable marketing de Qwincy. Formation : Toulouse Business School - Master 2 "Marketing, Management & Communication" Akademia Leona Kozminskiego (Kozminski University - Pologne) : Finance - Customer Management - Economy