Zoom sur : le manager de transition

16 Mar 2022

Le management de transition est né vers 1970 au Royaume-Uni et aux Pays-Bas, ce n’est que dans les années 2000 que la profession s’est développée en France, avec une croissance allant de 10 à 15% ces dernières années.

La définition du management de transition, selon France Transition (la fédération des acteurs du Management de Transition en France), est la suivante : « Le Management de Transition est le recours par une organisation à des compétences managériales opérationnelles externes dans le but d’accomplir une mission spécifique sur une durée limitée dans le temps. Ainsi, une mission de management de transition a toujours un objectif précis, et par définition un début et une fin. »

Pourquoi faire appel à un manager de transition ?

Les entreprises font appel au manager de transition comme levier pour gérer une situation stratégique défensive ou offensive, tel qu’accompagner les équipes internes ou d’en prendre la direction pour réaliser une acquisition, une restructuration ou autre transformation majeure. Ainsi l’on fait appel à lui en sa qualité d’expert, expertise qui manque en interne. Il est missionné pour atteindre des objectifs précis, et s’assure que l’entreprise ait un plan de route une fois sa mission terminée.

En sa qualité d’expert, il lui est plus facile de mobiliser son équipe et de remettre en cause l’existant si nécessaire. De plus n’ayant pas pour vocation à rester dans l’entreprise il n’entre pas en conflit avec les intérêts personnels des salariés. Ainsi faire appel à un manager de transition permet de bénéficier de l’expertise d’un cadre externe ; d’obtenir rapidement des solutions adaptées à la situation de l’entreprise ; de maîtriser ses coûts et son retour sur investissement. 

Quel est le profil des managers de transition et du marché ?

Le manager de transition a de nombreuses qualités :

  • une grande résistance à la pression inhérente aux nombreuses décisions difficiles qu’il doit prendre.
  • il est doté d’une autorité naturelle.
  • Il fait preuve de leadership. il n’aura aucun mal à mobiliser ses équipes.
  • il est doté d’un sens de l’écoute
  • et d’une ouverture d’esprit indispensable en sa qualité de manager, bien qu’il doive rester neutre et toujours orienté résultat.

Le manager de transition peut agir en tant que salarié sous CDD, pour un cabinet de management de transition, sous portage salarial ou bien en tant que freelance. Pour cette dernière catégorie il devra porter une attention particulière au statut d’entreprise à choisir quand on est indépendant.

Le manager de transition est un expert en son domaine, c’est donc tout naturellement que le baromètre annuel 2021 de France Transition indique que son TJM (taux journalier moyen) est de 1202 € par jour. 59% d’entre eux ont entre 50 et 59 ans, 22% entre 40 et 49 ans, et seulement 3% ont moins de 39 ans. Ainsi l’âge moyen des managers de transition est de 54 ans. On note une récurrence de l’employeur avec 67% d’entre eux qui obtiennent une nouvelle mission de la part de leur ancien client, signalant un haut degré de satisfaction de ces derniers. Ce sont principalement des grandes entreprises françaises et des ETI, respectivement à 29%, mais on note une progression de la part des PME avec 15%.

Les managers de transition sont principalement recrutés en management de relais à 43%, puis en conduite de projet à 27%, à 18% en gestion du changement et seulement 9% en dans les situations de crise et de redressement. Les 3 secteurs prédominant sont la finance avec 21,6%, la direction industrielle avec 14,9% et les ressources humaines avec 14,7%. A noter que le trio de tête reste inchangé par rapport à l’année précédente.

Cet article vous est proposé par Qwincy, plateforme de mise en relation entre entreprises et experts indépendants freelances spécialisés dans l’univers de la finance et de la comptabilité.

Besoin d’un manager de transition ? Faites appel aux experts Qwincy ou rejoignez la communauté de consultants indépendants.

A propos de l'auteur

Responsable marketing de Qwincy. Formation : Toulouse Business School - Master 2 "Marketing, Management & Communication" Akademia Leona Kozminskiego (Kozminski University - Pologne) : Finance - Customer Management - Economy